Fibres végétales d’antan et d’avenir

Publié le 06 mars 2020

Lin, chanvre, ortie… À travers cette exposition, partez à la découverte de ces fibres végétales utilisées depuis l’Antiquité, et qui connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt. Saviez-vous notamment que le lin a été utilisé pour le plus ancien textile du monde en 36’000 avant JC ?


La société de tissage Emanuel Lang nous présentera une exposition richement illustrée intitulée ‘Le lin, du champs au tissu’, avec des objets de travail de cette fibre à toutes les étapes de sa transformation.




Des étudiants de la HEAR (Haute école des arts du Rhin) et l’ESAD exposent leur travail autour de la fibre naturelle du chanvre.

  • WOVEN MEETING, de Cécile Le Picaut (HEAR) et Aline Riehl (ESAD)
    Ce projet a pour idée d’envisager le métier à tisser en 3D afin d’obtenir une forme auto-structurante mettant à profit les propriétés d’accroche du chanvre.
  • GUIPURE, de Chloé Leroy (ESAD) et Juliette Planchon-Clément (HEAR)
    Ce travail réinvente la guipure moderne et le picot breton ; il explore le motif extrudé en 3D à l’aide d’un process simple : une trame constituée de clous sur un panneau en bois, sur lesquels sont tendus le fil.
  • SYMBIOSIS, de Maëlle Charpentier (HEAR) et Victor Le Fessant (ESAD)
    Le projet propose la rencontre de deux produits à base de chanvre, le papier et le feutre d’isolation. Cette nouvelle matière homogène, structurante et légère favorise l’absorption acoustique, l’isolation thermique et le confort.

Symbiosis
Maëlle CHARPENTIER et Victor LE FESSANT

Woven Meeting
Aline RIEHL et Cécile LE PICAULT

Guipure
Chloé LEROY et Juliette PLANCHON CLEMENT



Le lotus, une fibre d’exception

Découvrez ce tissu, tissé traditionnellement au Cambodge à la Ferme du Lotus selon des techniques manuelles anciennes datant de 5000 ans.  Les artisans, principalement des femmes, ont reçu des’ Prix d’Excellence de l’Unesco ‘et de ‘ l’Institut Français du Textile’ (IFTH) 



Élisabeth Heim est originaire de Blois et est spécialiste de l’oshibana-art, discipline artistique japonaise qu’elle a adapté en mettant au point une technique propre à elle-même. Les fleurs sont cueillies, séchées sous presse, et mises en scène pour finalement réaliser d’impressionnants tableaux en ‘tissus de fleurs’.


Enfin, la salle du toucher vous accueillera au dernier niveau et vous permettra de ressentir au plus près ces fibres végétales. Tissu en chanvre, balles de coton, bottes de lin… vous pourrez vous immerger de manière ludique et interactive.